Dans l’archipel des Vesterålen, au bout de la piste de Bleik.
La côte Ouest de l’île d’Andøya alterne plages de sable blanc, prairies verdoyantes et montagnes escarpées surplombant des chapelets d’îlots. Après avoir traversé le village de Bleik, notre road trip prend la direction des falaises pour atteindre le bout d’une piste devenue sablonneuse. Nous y installons notre bivouac sur un plat herbeux au bord de la plage. À moins d’un mile nautique, l’île triangulaire de Bleiksøya abrite une colonie de plusieurs dizaines de milliers de macareux. Mais la courte traversée en kayak est pour le moment compromise à cause d’un fort vent de sud soufflant par rafales.

Nuit ventée et tente Tipoo bien ancrée.
Nous essuyons des grains toute la nuit, calfeutrés dans nos duvets. Au petit matin, toujours aucune fenêtre météo pour une balade nautique vers les oiseaux perchés. Le temps d’un ravitaillement au petit village de pêcheurs et nos kits solaires nomades – Efoy et Solariflex – profitent des rayons matinaux afin d’assurer l’autonomie énergétique indispensable à la recharge de notre matériel : appareils photos, tablette et smartphone, ordinateur, talkies walkies, lampes frontales…
Nos trois panneaux pliables optimisent le temps disponible, les multiples points d’accroche de la Tipoo facilitant leur installation.

Contre vent et marée.
La mer toujours agitée, nous partons gravir le Måtinden dans l’après-midi. 408m de dénivelé et un itinéraire de crêtes dominant les échancrures côtières. Quelques photos entre deux bourrasques sur la pointe sommitale et nous repartons finalement par le même itinéraire, laissant les baies sauvages aux flots tumultueux de la marée montante. Après l’effort, le réconfort. Rien de mieux qu’un dîner dans la Tipoo à l’abri du vent. Table et chaises, kitchenette Kinoo dans le sas de liaison permettant l’accès au coffre. Nous voilà prêts pour déguster un nouveau menu Trek’n Eat. Ce soir, saveurs épicées puis douceurs chocolat et myrtilles! Mais avant tout, Arctic beer et pétillant citronné pour l’apéritif !

L’archipel des Lofoten. Pluies et vestiges.
La dépression se confirme ici. Le front pluvieux a recouvert les reliefs, ce qui tempère nos ambitions sportives. Nous prenons l’option du musée Viking sur l’île de Veståg présentant les fouilles archéologiques de la maison d’un chef de village. Plutôt convaincant. Entre films, expositions et drakkar à quai, nous y resterons jusqu’à la fermeture de 19h. Vive la pluie !

Des Fjords aux plages.
Le temps des accalmies ouvre les passages de cols afin d’atteindre les plages de Kvalvika et Bunes. Des escalades récompensées par quelques vues vertigineuses. Les enfants sautent de rocher en rocher avant de signer leur aventure sur le sable. Pause filtrée au bord d’un ruisseau avec la gourde souple BeFree. L’usage est commode. Dépliée, remplie et de l’eau bonne à boire en un tour de main. Simple rinçage et retour en poche. Un jeu d’enfant ! Auquel les nôtres aiment jouer !
De nouveau sous brumes et pluies, notre séjour dans l’archipel se limitera à ces deux escapades, sans souvenir de kayak…

Mais d’autres eaux nous attendent. Du lac Femund dans les étendues de résineux au lac glaciaire de Styggevatnet à 1200 m, nous espérons naviguer sur les derniers décors de ce road trip.
Parcourez les photos de notre road trip…

Related Posts

Commentaires (0)

Vous pouvez laisser un commentaire

Votre adresse mail restera privée.*


[an error occurred while processing this directive]