Traversée en ferry et remontée le long de la Baltique…

Quatre heures de traversée en ferry depuis Sassnitz pour Trelleborg nous auront permis de récupérer de cette première grande jonction de notre road trip effectuée sous une pluie battante durant les derniers…1000 kilomètres !
Premier campement près du site mégalithique d’Ales Stenar, dans petit village de pêcheurs. Déjà à l’époque médiévale, Kåseberga était connu comme lieu de pêche. Cette tradition perdure aujourd’hui et il y a toujours une bonne variété de recettes de poissons à apprécier dans les restaurants du petit port. Nous testerons quelques filets épicés au gingembre et à la coriandre produits par la fumerie.

Ales Stenar, le Stonehenge suédois.
Un bateau de pierre se détache sur le ciel, en haut d’une colline, en bord de mer.

Ce site est présenté comme un des sites archéologiques les plus célèbres de Scandinavie. On ne sait cependant pas grand-chose de ses créateurs qui savaient sûrement pourquoi ils avaient trouvé cet endroit idéal. Mais comme l’énigme contribue toujours au mystère, c’est aux basses lumières que nous y croiserons peut-être druides égarés ou êtres maléfiques…

Nous découvrons cette construction en forme de vaisseau postée sur une colline herbeuse surplombant de 37 mètres la mer Baltique. À son sommet, on découvre un étrange ensemble de 59 menhirs plantés à la verticale. Sans plus tarder, les enfants y grimpent et Liv déploie le drapeau suédois, tel le flambeau d’une nouvelle conquête.
Vers 20h, le soleil, encore bien haut, confirme notre changement de latitude. S’anime au gré du vent un ballet de parapentes qu’Anne tente de mettre dans la boîte à souvenirs. Progressivement le jeu d’ombres des menhirs décline et nous prenons le temps de profiter de ces précieux instants.

L’heure est à l’installation de notre premier campement scandinave.
Le premier réflexe vient des enfants qui montent leurs chaises Treo en deux temps trois mouvements. Cette chaise pliable ultra-légère pourrait être prise pour un jouet. Ne vous y méprenez pas, cet accessoire est bien pour toute la famille et nous l’avions déjà testé lors de notre précédente escapade bretonne. En résumé, compact, solide et confortable. Voilà qui est prévu pour satisfaire les nomades de tout genre cherchant le plus souvent à associer praticité, légèreté et compacité.
Nous choisissons le dîner dans le stock de lyophilisés de notre partenaire Trek’n Eat. La liste a été préparée à partir des goûts de chacun et également sur la base des données énergétiques des plats sélectionnés afin de répondre aux besoins de nos activités sportives principalement marines. Ce soir, point de récupération mais simplement le plaisir du palet. La kitchenette de Yatoo Extreme mise sur ses pieds et nous voilà dans notre scénario préféré.
Chacun à sa tâche. Nils déplie la table, Liv dispose la vaisselle bambou et Tim surveille la cuisson sur le réchaud de la Kinoo. Les parents finissent de monter et d’équiper la tente de toit James Baroud avant de déployer leur Lidoo à l’intérieur de la Caravelle Volkswagen!
Premier campement, premier dîner et première bière pour la pause photo!

Derniers réglages avant la longue remontée Baltique!

La transmission de notre périple passe par les canaux du net. Une bonne partie de la journée sera consacrée à quelques ajustements informatiques pour garantir la meilleure diffusion des données visuelles et rédactionnelles. Équipés d’une caméra embarquée et d’un appareil photo, nous tenterons de restituer certains moments du quotidien, sur la route, au bivouac et lors de nos activités sportives.
Notre préparation s’est intensifiée dans les dernières semaines et plusieurs partenaires ont rejoint
YATOO Extreme dans cette aventure. Parallèlement, conseils techniques et autres soutiens financiers ont permis de gérer au mieux le budget global de ce projet. Marc Sottana de Solariflex nous avait apporté son expertise pour s’équiper d’un kit solaire nomade mais nous n’avions pu terminer et tester le montage électrique de nos deux panneaux de 110w. Choses faites. Tout reste cependant à éprouver sur le terrain. Nous ne manquerons pas de faire part à nos lecteurs du bilan de tous nos équipements.
Côté autonomie énergétique, la batterie Efoy apporte une capacité de recharge suffisante pour les petits accessoires du quotidien comme un téléphone, une tablette et un appareil photo. Son plus : ses multiples connectiques (deux ports usb, une prise allume-cigare et du 220v) et le rechargement sur secteur, à partir du 12v d’un véhicule ou d’un panneau solaire de 60w. Il ne nous quitte jamais!
Les travaux pratiques terminés, petite balade au port et dernier tour à la boulangerie qui propose des confiseries à la cardamome.
Parcourez les photos de notre road trip…

Related Posts

Commentaires (0)

Vous pouvez laisser un commentaire

Votre adresse mail restera privée.*


[an error occurred while processing this directive]